La philosophie

La philosophie de l’agence est de considérer chaque projet comme unique, chaque territoire et chaque site étant spécifique.

Quel que soit son essence, naturelle ou urbaine, la conception du paysage est basée sur les composantes du territoire, la topographie, l’identité des lieux et le caractère évolutif de ces derniers. Le bureau s’attèle donc à prendre en compte et à valoriser le patrimoine local existant (qu’il soit urbain, architectural, paysager, environnemental, culturel, ou social), tout en apportant les transformations spatiales nécessaires à l’évolution des besoins actuels et futurs (fonctions, usages,...)

Nos réponses sont toujours fondées sur l’équilibre entre le site, ce qu’il incarne, ses capacités de mutation, et sur les sollicitations induites par l’évolution des modes de vie. Ni modernisme, ni conservatisme, juste une proposition adéquate, une vision du site légitime et porteuse pour l’avenir en fonction du territoire et des projets.

Le deuxième point est l’implication réelle du bureau dans chacune de ses missions. Travailler de manière consciencieuse et honnête. S’investir complètement dans chaque projet. Expliquer, échanger, dialoguer avec les maîtres d’ouvrage, les différents partenaires et tous les intervenants rencontrés. Faire un projet avec tous et pour tous, présenter le projet de la manière la plus juste qui soit, telle est la ligne directrice de notre démarche de travail.

Le choix de missions localisées dans la région Est de la France est une volonté de l’agence. Ce parti pris est à notre sens un gage de qualité, apportant, de fait, une proximité géographique et humaine, un suivi assidu des études et projets, une disponibilité et une réactivité optimales face aux impondérables et aux demandes de nos clients.

Les maîtres mots du bureau d’étude sont :

« L’identité du site » prise en compte dans chaque projet,

« La justesse et la finesse » dans les propositions, les interventions et les aménagements,

« La modularité et l’adaptabilité » des lieux et des usages (dans l’espace et dans le temps),

« L’ouverture » au dialogue et aux échanges entre les différents intervenants.

Retour